Fernand PENNEQUIN, après la seconde guerre mondiale, achète au surplus américain des camions GMC. Ces véhicules issus de l’armée sont bien sûr kakis, il décide de les repeindre.

La première tâche est l’application d’une couche d’antirouille (minium) de couleur orange.

A l’issue de cette première étape, malheureusement l’argent manque pour poursuivre les travaux de peinture, les camions resteront donc couleur antirouille et c’est cet orange qui deviendra et demeurera la couleur toujours actuelle de l’entreprise.

Pelle à câbles Pennequin chargeant un camion porteur GMC issu de l’armée américaine